Attention, chute de cheveux automnale !

jeudi, 08. octobre 2015

Attention, chute de cheveux automnale !

Il est tout à fait normal de perdre jusqu'à une centaine de cheveux par jour. Mais à l'automne, nombreux sont ceux qui remarquent une chute de cheveux plus importante. Quelle est en la raison ?

À l'automne, ce ne sont pas les “Bad Hair Days” qui manquent. Après un certain temps, la chute de cheveux saisonnière semble pourtant ralentir et prendre fin. Pour cette raison, nombreux sont ceux qui croient que, comme chez certains animaux, nous expérimentons une sorte de "mue" annuelle. S'il s'agit bien là d'un processus réel chez les animaux, un tel phénomène n'existe cependant pas chez l'homme.

Alors pourquoi perd-t-on plus de cheveux que d'habitude, à l'automne ?

Il existe tout simplement un cycle naturel des cheveux, lors duquel des phases de croissance et des phases de repos s'alternent. Intéressons-nous plus particulièrement aux follicules pileux, où sont produits nos cheveux, et prenons l'exemple d'un follicule en particulier, que nous appellerons communément "Charles" :

  • Charles démarre par une phase de croissance, lors de laquelle il fabrique un nouveau cheveu en continu : au cours de cette phase, également appelée phase anagène, qui dure de quatre à six ans, il ne compte pas ses efforts et n'arrête pas la croissance du cheveu ! 
  • Après un certain temps cependant, Charles est fatigué et doit récupérer : ses cellules cessent donc de produire le cheveu. Il entre alors dans une phase de repos, également appelée phase télogène, au cours de laquelle il reste totalement inactif pendant 2 à 4 mois.
  • Après cette période de vacances bien méritées, Charles a de nouveau retrouvé la forme, et redémarre donc avec une nouvelle phase de croissance.

En outre, il est important de savoir que, pour protéger le cuir chevelu du rayonnement solaire intense durant l'été, plus de follicules passent alors de la phase de croissance à la phase de repos, conduisant ainsi à une accumulation de cheveux télogènes. Et là résident donc les réponses à notre question : 

  • 1° Les cheveux dont les folicules sont en phase télogène tombent très facilement.
  • 2° L'accumulation de cheveux télogènes en fin d'été et à l'automne conduit à leur chute, environ 3-4 mois plus tard, durant l'automne.

Plus vos cheveux et votre cuir chevelu sont exposés au soleil durant l'été, plus la chute automnale sera importante. Étant donné que la croissance des cheveux suit un cycle précis, il se peut qu'une accumulation de cheveux télogènes survienne également au printemps, d'où une nouvelle chute saisonnière possible.

Que faire pour éviter la chute saisonnière ?

Étant donné que la chute automnale importante ait été causée par le soleil (mais rappelez-vous : les cheveux télogènes tombent toujours à un moment ou un autre, avec ou sans soleil !), il n'y a qu'une seule manière de lutter contre ce phénomène saisonnier : l'année prochaine, pendant les mois d'été, couvrez plus souvent votre tête et passez plus de temps à l'ombre !

Il existe bien entendu d'autres raisons à la chute importante de cheveux, comme un déséquilibre hormonal ou le stress par exemple. Si vous observez cependant que vos cheveux ne repoussent toujours pas en hiver, il est préférable de prendre rendez-vous avec un spécialiste, pour pouvoir ainsi déterminer les causes.