Alimentation et acné : ce que vous pouvez faire

lundi, 22. juin 2020

Alimentation et acné : ce que vous pouvez faire

Nous nous penchons ici sur les théories les plus vraisemblables relatives à l'acné et à l'alimentation et répondons à la question : que pouvez-vous faire pour prévenir l'acné ?

Théorie 1 : La charge glycémique

L'indice glycémique (IG) est un nombre donné à un aliment pour refléter son impact sur le taux de sucre dans le sang d'une personne. Les aliments à IG élevé comprennent les céréales sucrées du petit déjeuner, la farine blanche, les biscuits et les sucreries.

La charge glycémique (CG) est basée non seulement sur l'IG des aliments, mais également sur la taille des portions consommées (quantité de glucides avalées).

La théorie est la suivante : les aliments ayant un CG élevé étant rapidement digérés et absorbés, ils entraînent une augmentation du taux de sucre dans le sang, ce qui active le pancréas et provoque une augmentation rapide de l'insuline et d'autres hormones.

RECHERCHES SUR L'ACNÉ ET LA CG

Ce sujet semble être globalement controversé, les études faisant état de preuves actuellement contradictoires.

Dans le cadre d'une étude par exemple, 248 hommes et femmes vivant à New York ont été invités à remplir un questionnaire sur la fréquence de leurs repas et à indiquer leur degré d'acné. Les résultats ont montré que les participants souffrant d'acné modérée à sévère affichaient une charge glycémique sensiblement plus élevée dans leur régime alimentaire et une consommation de sucre accrue.

Des essais randomisés contrôlés (qui représentent le meilleur modèle d'étude) ont également été réalisés.

Plusieurs de ces études ont démontré qu'après avoir suivi un régime à CG léger, des améliorations ont été obtenues en ce qui concerne l'acné, les niveaux d'hormones et la production de sébum. Une autre étude n'a cependant pas pu établir de corrélation entre ces deux facteurs. Il serait donc nécessaire de poursuivre les recherches sur ce sujet !

Théorie 2 : Produits laitiers

Une autre théorie affirme que le lait peut aggraver la formation de l'acné. Il augmenterait la concentration d'insuline et de l'hormone IGF-1 dans le sang. Comme le lait contient des glucides, on observe une augmentation des taux de sucre et d'insuline dans le sang, semblable aux effets d'un régime alimentaire riche en CG.

Il est intéressant de noter que le lait a une charge glycémique trois à six fois plus élevée que la normale, et que l'ajout d'une petite quantité de lait à un repas à faible IG augmente la réponse insulinique à des niveaux caractéristiques d'un repas à IG élevé. Cela s'applique au lait écrémé et au lait entier, mais pas au fromage.

Le lait peut également contribuer à l'acné en raison de sa teneur relativement élevée en hormones. Lorsqu'il est bu en grande quantité, il a été démontré qu'il augmente le taux d'IGF-1 dans le sang.

RECHERCHES SUR LE LAIT ET L'ACNÉ

Deux grandes études apportent des preuves très convaincantes d'un lien entre le lait et l'acné.

Dans les deux cas, il a été demandé aux participants de noter ce qu'ils mangeaient sur une période de trois ans. D'après les deux études, une consommation élevée de lait augmentait le risque d'acné d'environ 20 %.

Dans une autre étude, il a été constaté que l'acné était corrélée à une consommation fréquente de lait, mais pas à la consommation de lait entier ni de fromage.

Le problème de toutes ces études, c'est qu'elles n'établissent un lien entre le lait et l'acné que par de simples observations. Il n'existe pas d'essais randomisés contrôlés qui aient étudié une telle corrélation.

Cela signifie que nous ne pouvons pas prouver de manière concluante que le lait provoque effectivement de l'acné, mais il existe pourtant des preuves montrant qu'il peut augmenter le risque de développer de l'acné.

Comme le lait contient plus de 60 molécules différentes, il est extrêmement difficile de dire lesquels de ces composants favorisent l'acné et lesquels ne le font pas - en particulier parce qu'il existe une si grande variété de produits laitiers différents.

Les scientifiques tentent toujours de déterminer si ce sont les hormones, la charge glycémique élevée ou les protéines du lait qui déclenchent ces associations.

ALORS QUE FAIRE SI VOUS ÊTES SUJET(TE) À L'ACNÉ ?

  • Aller chez le médecin
    Consultez votre médecin de famille pour discuter de tout traitement médical qui pourrait être approprié, en plus d'un changement de régime alimentaire.
  • Utiliser le moins de cosmétiques comédogènes possible
    Envisagez de choisir des produits de maquillage et des soins du visage sans huile ou à base d'eau, et étiquetés comme étant "non comédogènes" (sans ingrédients obstruant les pores).
  • Tenir un journal
    Notez dans un journal les aliments que vous mangez et l'évolution de vos symptômes d'acné, et recherchez ainsi les schémas et les liens entre les aliments que vous consommez et les éventuelles poussées d'acné.
  • Vérifier son poids
    Si vous êtes en surpoids, il pourrait être envisagé de perdre quelques kilos. Certains chercheurs pensent en effet que le surpoids stimule la production d'androgènes, qui favorisent la croissance des cellules de la peau et la production de sébum, ce qui peut donc entraîner de l'acné. L'objectif ? Un IMC (Indice de Masse Corporelle) compris entre 20 et 25.
  • Réduire la consommation de lait
    Essayez de renoncer au lait et aux produits laitiers pendant un certain temps. (assurez-vous simplement d'avoir un apport suffisant en calcium). Vous pensez la tâche impossible ? Le lait à boire peut être remplacé par des boissons végétales à base de riz ou d'avoine par exemple. La crème fraîche par une crème végétale de soja. Les yaourts par des yaourts végétaux à base de coco par exemple. Les alternatives ne manquent pas !
  • Faible charge glycémique
    Envisagez un régime alimentaire à faible CG. Essayez donc d'éviter les glucides raffinés et voyez si cela a un effet sur votre peau. Un exemple de journée à faible IG :
    • Petit-déjeuner : deux œufs à la coque, une tranche de pain complet, un avocat et des tomates fraîches.
    • Collation : une poignée d'amandes
    • Déjeuner : Lentilles aux épinards frais, fenouil râpé et fromage de chèvre.
    • Goûter : deux tranches de pain complet tartinées d'une cuillère à soupe de houmous.
    • Dîner : Salade de poulet et de quinoa à la courge butternut, piment et brocoli.
      Il existe désormais aussi des livres de cuisine spéciaux vous donnant des idées de recettes à faible IG et CG.

Conclusion

Aucune preuve concrète n'a encore été apportée, afin de démontrer que le régime alimentaire est bien la cause de l'acné. Mais il existe cependant de nombreuses preuves et observations indiquant qu'il peut l'aggraver ! Un régime alimentaire occidental typique, à base de glucides raffinés à forte teneur en CG et de produits laitiers, pourrait en effet favoriser l'acné.

Certaines stratégies alimentaires méritent donc d'être tentées, en plus du traitement médical : il suffit simplement de revoir le contenu de votre assiette, et vos habitudes alimentaires pendant quelques temps !

Un régime alimentaire sain et varié, comportant une forte proportion d'aliments végétaux entiers tels que des fruits, des légumes, des légumineuses et des oléagineux, pourrait être un bon choix par exemple. Essayez d'adopter ce type d'alimentation sur une certaine durée, pour voir si vos symptômes d'acné s'améliorent.

Vous pouvez également envisager de supprimer le lait de votre alimentation (et de le remplacer par des alternatives végétales par exemple), en veillant naturellement à consommer suffisamment de calcium.