Tous les écrans solaires ne sont pas égaux

mercredi, 18. mai 2016

Tous les écrans solaires ne sont pas égaux

Tous les écrans solaires ne se valent pas, loin de là... Il existe différents types de filtres solaires, différents facteurs de protection, etc. Retrouvez dans cet article les réponses aux questions fréquemment posées.

Quelle est la différence entre les écrans solaires certifiés naturels, et ceux conventionnels ?

La différence réside principalement dans le filtre solaire utilisé, afin de protéger la peau des rayons UV nocifs : les écrans solaires conventionnels utilisent des filtres aux composés chimiques organiques (comme l'ethylhexyl methoxycinnamate), tandis que les écrans solaires naturels utilisent des filtres minéraux et végétaux (dioxyde de titane, oxyde de zinc, huile de Karanja, etc.)

Comment agissent ces différents filtres solaires ?

Les filtres minéraux sont à base de pigments minéraux naturels, qui réfléchissent la lumière du soleil, empêchant les rayons UV de pénétrer la peau. Ces filtres agissent immédiatement dès l'application.
Les filtres végétaux sont à base d'huiles concentrées et de qualité, qui grâce à leur forte teneur en antioxydants, absorbent les rayons dangereux.

Les filtres chimiques sont absorbés par l'épiderme : ils absorbent les rayons ultraviolets, dont ils dissipent l'énergie en réémettant une radiation moins dangereuse pour la peau. Ce type d'écran solaire doit être appliqué au moins 30 minutes avant l'exposition au soleil pour être efficace.

Pourquoi les filtres chimiques ne sont pas autorisés dans la cosmétique naturelle ?

D'abord, le fait qu'ils soient absorbés par l'épiderme, pouvant provoquer des réactions allergiques ou irritations selon le type de peau : ils ne sont donc pas recommandés pour les enfants, les peaux sensibles, allergiques, etc. De plus, des études ont démontré qu'ils auraient une action semblable aux hormones sur l'organisme, ce qui ferait d'eux des perturbateurs endocriniens. Enfin, leur utilisation favorise la disparition des récifs coralliens : par conséquent, l'utilisation d'un écran solaire chimique est interdite sur de nombreuses plages en Australie et aux Etats-Unis.

Protection UVA et UVB : quelle est la différence ?

UVA et UVB ont des longueurs d'onde différentes. Les rayons UVA sont de longues ondes, ayant une longueur d'onde de 315-400nm. Ils pénètrent dans la peau et sont donc également responsables de son vieillissement. Les rayons UVB sont des ondes courtes, de 280-315nm, qui ne traversent pas la peau mais peuvent causer des brûlures et rougeurs.

Les écrans solaires protégeant contre les rayons UVA et UVB, doivent avoir un spectre de filtration très large. En Europe, le facteur de protection contre les UVA d'un produit, doit être d'un tiers minimum du facteur de protection contre les UVB (rapport UVA/UVB 1:3). Sur l'emballage un petit cercle, dans lequel on pourra voir "UVA", certifie cette affirmation.

Combien de temps suis-je protégé ?​

Aucun produit n'offre une protection solaire 100% efficace : le SPF indique combien de temps le produit va pouvoir protéger la peau.

Le temps d'auto-protection de la peau dépend du type de peau : celui d'un teint clair n'excédera pas 10 minutes, celui d'un teint moyen sera d'environ 15 minutes et celui d'une peau plus foncée durera une vingtaine de minutes. Ce nombre sera multiplié par le facteur de protection solaire indiqué sur votre écran : un individu avec une peau moyenne, qui applique une crème d'indice 20, sera donc protégé durant cinq heures du soleil.

Il est très important de renouveler les applications, car même l’action de la meilleure crème solaire s’estompe à un moment donné. Et il n'y a pas que les crèmes solaires qui protègent des rayons UV du soleil : des vêtements à manches longues, un grand chapeau ou des lunettes de soleil protègent également. Et surtout, entre 11h et 15h, restez à l'ombre et évitez une exposition directe !

Quel indice de protection dois-je choisir ?

Les écrans solaires ne neutralisent pas l'ensemble des rayons du soleil: un indice de protection solaire 20 offre une protection d'environ 95% des rayons UVB, et un indice de protection solaire 50, une protection de 98% des UVB. Le choix de l'indice de protection solaire dépend de votre type de peau, du lieu, de l'heure et de la durée d'exposition au soleil.

Au quotidien, un indice de protection 15-20 est suffisant. Dans les régions plus au Sud, ou en cas de peau claire, un indice de protection solaire 30 est indispensable.

  • Si vous souffrez d'allergies au soleil, cette protection se doit d'être encore plus élevée ! 
  • Attention : Si votre crème de jour contient des acides de fruits ou de la vitamine A, nous vous recommandons vivement de protéger quotidiennement votre peau avec un indice de protection solaire encore plus élevé !